08/02/2006

Van Gogh (suite)

 

Cette peinture est révélatrice de cette folie auto-destructrice qui envahit de plus en plus Vincent à la fin de sa vie. Quelle folie et quelle lucidité à la fois. Comme s'il y avait un dédoublement de personnalité

08:41 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour, Van Gogh, je l'adore, c'est mon préféré.

salutations

Écrit par : Le pèlerin vagabond | 08/02/2006

Les commentaires sont fermés.